THEORIE



L'organisation du plan de jeu simplifié comporte trois parties.

1) DÉFINITION D'UNE MAIN DE BASE ET COMPTE DES PERDANTES.

Vous devez compter les perdantes d'une des deux mains en tenant compte des honneurs de l'autre main puis recommencer l'opération avec la main d'en face.
La main de base sera celle qui comporte le moins de perdantes, il est a priori plus facile d'éliminer trois perdantes que d'en éliminer six.

Remarque Dans un coup spécial que l'on appelle " mort inversé " on se basera par rapport à la main qui comporte le plus de perdantes.


Comment compter les perdantes ?

On considère :
- les honneurs adverses mal placés (les impasses vont échouer) ;
- les répartitions sont les plus probables :
quand il vous manque un nombre PAIR de cartes dans une couleur, cette couleur n'est pas bien répartie,
quand il vous manque un nombre impair de cartes dans une couleur, cette couleur est bien répartie.

Appelons ces perdantes les perdantes théoriques.

Exemples :

  Considérez que la couleur est répartie 4/2, que Dame - 10 sont quatrièmes à gauche et comptez une perdante en Nord et deux perdantes en Sud.
  Considérez que Roi - Dame sont troisième à droite et comptez deux perdantes en Nord et deux perdantes en Sud.
  Considérez que As - Valet sont quatrièmes à droite et comptez trois perdantes en Nord (vous avez une levée d'honneur avec la combinaison Roi - Dame et la cinquième carte sera affranchie) et une perdante en Sud.

 

2) ELIMINATION DES PERDANTES

Il y a deux moyens actifs d'éliminer les perdantes :

- Couper les perdantes de la main de base avec l'autre main : vous devez détenir une couleur plus longue dans la main de base (en dehors de l'atout) que dans l'autre main.

- Défausser les perdantes de la main de base sur des cartes affranchies de l'autre main : vous devez détenir dans l'autre main, une couleur affranchie ou affranchissable qui permettra des défausses rapides ou différées de perdantezs de la main de base.

Remarque Si la carte maîtresse est un honneur, on l'appelle " extra-gagnante "

Il y a deux moyens passifs d'éliminer les perdantes :
- Spéculer sur la réussite d'impasses ;
- Spéculer sur des partages favorables.


3) MINUTAGE

Faut-il commencer par battre les atouts adverses ?

D'une manière très générale, la réponse à cette question est OUI car moins l'adversaire possède d'atouts, moins on risque de se faire couper.

Comme d'habitude, il y a de nombreux cas d'exception :

- on a besoin de ses atouts pour éliminer les perdantes de la main de base par la coupe ;
- on doit défausser des perdantes d'urgence ;
- on doit se servir des atouts pour communiquer entre les deux mains ;
- on doit garder un " policier d'atout " dans l'autre main pour interdire le défilé d'une couleur adverse affranchie ou pour empêcher l'adversaire de raccourcir la main de base.

 

MAIN DE BASE, ELIMINATION DES PERDANTES

 
A 6 2
  R D 8 5
6 4
R 9 7 5
 
D 10 9
  10 7 4 3
R 10 7
D V 10
4
  A V 9 6
D V 0 3 2
8 4 2
 
R V 8 7 5 3
  2
A 8 5
A 6 3
 

Contrat : 4

Entame : Dame de

 

CHOIX DE LA MAIN DE BASE

Prenons Sud comme main de base : une perdante à (partage 3/1, Dame mal placée), une à (l'As), deux à (le 8 et le 5) et une à (le Roi du mort couvre le 3 de la main), soit cinq perdantes.
Prenons Nord comme main de base : une perdante à (partage 3/1, Dame mal plaçée), trois à (l'As prend le Roi et le 8 et le 5 sont perdants), une à (l'As couvre le 4 de la main) et deux à (il manque 6 cartes, partage 4/2 et l'As couvre le 5 de la main) soit sept perdantes.
Sud est donc la main de base.

ELIMINATION DES PERDANTES

Vous pouvez éliminer une perdante à par la coupe (les sont plus "longs" dans la main de base que dans l'autre main) et défausser un sur l'extra-gagnante à (quand l'As aura pris le Roi, la Dame sera maîtresse alors qu'on ne possédera plus de carte de cette couleur dans la main de base). Enfin, vous pouvez spéculer sur la chute de la Dame de .

MINUTAGE

Ici, pas question de battre les atouts puisque vous devez couper le perdant. La défausse du sur la Dame de et encore plus urgente et vous devez jouer à la seconde levée tant que vous avez encore l'arrêt . L'adversaire prend le Roi de de l'As et rejoue mais vous gagnez la course à l'affranchissement. Vous faites la levée du Roi et défaussez un sur la Dame de . Ensuite, vous ouvrez la coupe à puis, quand vous reprenez la main, vous tirez As-Roi de avant de couper un avec le mort.

 

L'AVIS
DU
MAÎTRE

Quand l'une des deux mains possède plus d'atouts que l'autre, cette main sera très souvent la main de base.
Dans cette couleur de l'atout, le nombre de perdantes est identique dans les deux mains.